Report du délai de rectification des déclarations « pénibilité » pour 2016

décret N°2017-1462« Ceux qui, misant à tort sur une hypothétique suppression du compte pénibilité, ont « omis » de déclarer et persisteraient dans cette omission encourent la pénalité prévue par le code du travail ».

Un dernier délai vient d’être donné aux employeurs pour rectifier la déclaration des expositions de leurs salariés en 2016 aux facteurs de risques professionnels du compte pénibilité.

Le décret N°2017-1462, publié au journal officiel du 12 octobre 2017, leur donne jusqu’au 5 ou 15 janvier 2018, selon l’échéance du paiement des cotisations, pour rectifier sans pénalité leur déclaration d’exposition « lorsque les rectifications apportées ne réduisent pas les droits acquis par le salarié au titre de la déclaration ». En d’autres termes, cette rectification ne pourra s’effectuer que pour ajouter des facteurs de risques ou des périodes d’exposition, et donc des points sur le compte pénibilité, mais pas pour en retirer.

Ceux qui, misant à tort sur une hypothétique suppression du compte pénibilité, ont « omis » de déclarer et persisteraient dans cette omission encourent la pénalité prévue par le code du travail : jusqu’à « 50 % du plafond mensuel […] de la sécurité sociale, au titre de chaque salarié ou assimilé pour lequel l’inexactitude est constatée » (L4163-16 du code du travail à compter du 1er janvier 2018). Il leur reste peu de temps pour éviter cette pénalité.

Rappelons que, pour les expositions au titre de l’année 2017, les employeurs devront déclarer, entre le 1er et le 31 janvier 2018 et pourront rectifier jusqu’en avril :

  • les expositions des 3 premiers trimestres 2017 aux 10 facteurs de risques professionnels du Compte Personnel de Prévention de la Pénibilité (C3P)
  • les expositions du 4ème trimestre 2017 aux 6 facteurs de risques professionnels du Compte Professionnel de Prévention (C2P)

Le décret N°2017-1462