1. Démontrer le sérieux des mesures de prévention adoptées face au Covid

L’entreprise doit avant tout démontrer que les mesures prises pour protéger leurs salariés contre le risque de contamination  sont  sérieuses  et  efficaces.  Le  respect  scrupuleux des règles édictées par le protocole national y contribuera. Toutefois, cela ne suffit pas : il faut aussi montrer aux salariés que les mesures prises sont le fruit d’une véritable réflexion et qu’elles prennent en compte les spécificités de l’entreprise, notamment grâce à la mise mise à jour du document unique. De même, un échange avec les salariés sur les mesures prises et leur éventuelle évolution peut permettre d’identifier des appréhensions à lever. Ce dialogue contribuera aussi à faire des salariés des acteurs de la prévention des risques.

  1. Renforcer la qualité de vie au travail

L’absentéisme ne s’explique pas seulement par la crainte de la contamination mais par la dégradation des conditions de travail entraînée par les mesures sanitaires nécessairement contraignantes : port du masque, distanciation sociale, etc. Il convient dès lors d’adopter une organisation du travail plus souple permettant de réduire ces désagréments (par exemple par l’instauration de pauses régulières permettant d’ôter son masque). Enfin, il faut aussi trouver de nouveaux moyens de préserver les liens humains l’agrément du travail sur site : moments de convivialité et d’échange, esprit d’équipe, etc.

  1. Veiller à la bonne santé psychologique des salariés

L’absentéisme trouve aussi sa source dans une durable dégradation de l’état psychologique des salariés. Plus que jamais il convient donc de prêter attention aux risques psychosociaux. À cette fin, plusieurs actions peuvent être menées. Après la réalisation d’un diagnostic RPS, obligatoire dans le cadre de la mise à jour du document unique, des mesures relatives à l’organisation du travail peuvent contribuer à limiter les facteurs de risque. Toutefois, dans la période actuelle, de nombreuses entreprises ont également recours à des solutions permettant de prendre soin des salariés fragilisés : permanence d’écoute psychologique sur site ou à distance, accompagnement psychologique personnalisé des salariés en souffrance, etc.