Les professionnels de l’onglerie exposés à 60 substances toxiques

Les professionnels du soin des ongles sont exposés à un grand nombre de substances chimiques potentiellement dangereuses.

C’est ce qui ressort d’une étude publiée le 23 novembre dernier par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). En effet, « sur les 700 substances présentes dans la composition des produits utilisés ou dans les atmosphères de travail. 60 ont été jugées très préoccupantes en raison de leur classification cancérogène, mutagène et toxique pour la reproduction (CMR) ». En conséquence, l’Anses recommande aux professionnels concernés, de « renforcer la mise en oeuvre de mesures de prévention du risque chimique, afin de réduire les expositions ». L’agence cite notamment « la recherche de produits de substitution, l’utilisation de tables aspirantes et le port d’équipements de protection individuelle adaptés ».

Pour aller plus loin : www.anses.fr