Réduire l’exposition au bruit : les solutions pratiques de l’INRS

La réduction de l’exposition au bruit est une préoccupation ancienne des entreprises appelée à s’accentuer encore avec la prise en compte des facteurs de pénibilité. Pour permettre aux employeurs d’y faire face avec plus d’efficacité, l’INRS a enrichi sa base de données Mecaprev d’une nouvelle rubrique spécialement dédiée à cette problématique.

Lire la suite

Vagues de froid : une instruction interministérielle rappelle les obligations des employeurs

Logo neigeUne instruction interministérielle du 10 octobre 2014 relative au “Guide national de prévention et de gestion des impacts sanitaires et sociaux liés aux vagues de froid 2014-2015”, rappelle, dans une fiche, les obligations qui échoient aux employeurs afin de limiter les risques d’accidents du travail liés aux températures particulièrement basses qui peuvent survenir lors de la période hivernale. Elle annonce aussi une « vigilance accrue » de l’inspection du travail sur ces questions.

Lire la suite

Etude Adventi-INRS

Dans le cadre de sa mission sur le secteur tertiaire, l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) a réalisé avec le cabinet Adventi, une enquête sur la prévention des risques professionnels par les commerces de proximité franchisés.

Cette étude a notamment permis de mettre en évidence que  les trois grandes familles de risque qui caractérisent les accidents du travail dans ces commerces.

Lire la suite

Compte pénibilité : le dispositif est maintenu

En matière de cacophonie, rien n’aura, décidément, été épargné au dispositif d’évaluation et de prévention de la pénibilité. Au début du mois, de nombreux médias ont en effet affirmé que le Sénat avait “supprimé le compte pénibilité”… Une information erronée qui est venue semer le trouble sur un sujet pourtant déjà suffisamment complexe pour les employeurs et les salariés.

Lire la suite

La Revue des conditions de travail : une nouvelle publication de l’Anact

revue anact« Il est possible de considérer les conditions de travail, non comme une contrainte imposée par l’environnement réglementaire, mais comme un potentiel d’engagement de chacun dans la transformation de l’organisation du travail. Dans cette perspective, les conditions de travail peuvent être légitimement inscrites dans les projets d’entreprises comme un élément central de mobilisation et d’implication collective. La performance et la cohésion des entreprises y gagneraient sûrement. » C’est par ces mots qu’Hervé Lanouzière, directeur général de l’Anact a présenté la nouvelle Revue des conditions de travail.

Lire la suite