Maladies professionnelles

Médecin du travailAccidents du travail et maladies professionnelles : analyse du bilan 2014 de la CNAMTS (2/3)

Hausse du nombre de victimes après deux années de baisse

Fin 2015, l’Assurance Maladie – Risques professionnels a rendu public son Rapport de gestion 2014. Les données relatives à la sinistralité représentent une mine d’informations pour les acteurs de la prévention. Ainsi, en matière de maladies professionnelles, le rapport confirme la baisse des pathologies liées à l‘amiante et la part prépondérante prise depuis dix ans par les troubles musculo-squelettiques (TMS). Lire la suite

Les fiches toxicologiques de l’INRS rassemblées dans une nouvelle base de données

Document unique - Chimique INRSJPGLa collection des fiches toxicologiques de l’INRS a été récemment rassemblée dans une nouvelle base de données, plus pratique, plus ergonomique et consultable sur tous supports : ordinateur, tablette, téléphone… Grâce à cette nouvelle présentation, “la lecture des 311 fiches toxicologiques à l’écran est facilitée, avec un sommaire dynamique qui per­met de se rendre directement au paragraphe souhaité”. Autre innovation : deux fiches par substance au format PDF sont maintenant disponibles : “une fiche complète et une fiche synthétique, regroupant les principales informa­tions utiles au poste de travail”. Lire la suite

Le risque routier trop souvent omis dans le document unique

Document unique - risque routierL’entreprise reste relativement passive sur la question du management du risque routier alors que les accidents de trajet ou de mission représentent la moitié des décès au travail”, déplore Les Echos (04/03/16) en se basant sur le constat dressé par Anne Lavaud, nou­velle déléguée générale de l’association Prévention routière. Pour cette experte, cette situation s’explique notamment par le fait qu’un nombre important d’entreprises ne réalise pas de document unique d’évaluation des risques professionnels (DUER) ou oublie d’y inclure le risque routier alors qu’elles y sont pourtant tenues. Selon la Prévention routière, seulement “68 % des entreprises qui renseignent ce document incluent le risque rou­tier”. Une omission qui peut pourtant coû­ter cher à l’employeur en cas d’accident d’un salarié en mission. Lire la suite

Prévenir le burn-out

Document unique Burn-outUne action cruciale et rentable selon l’Académie nationale de médecine

Alors que des députés viennent de déposer une proposition de loi visant à faciliter la reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle, l’Académie nationale de médecine vient de publier un rapport consacré à ce phénomène de façon à éclairer les débats, clarifier les enjeux et formuler des recommandations. Une dé­marche bienvenue car “l’expansion du terme burn-out est une source de confusion en raison des limites imprécises de cette réalité”. Lire la suite

Au-delà du Compte Personnel de Prévention de la Pénibilité…

C3P PénibilitéL’INÉLUCTABLE essor de la prévention

Les décrets et arrêtés publiés le 31 décembre 2015 ont achevé la mise en place du Compte Personnel de Prévention de la Pénibilité (C3P). Les obligations décla­ratives et les coûts qu’il génère lui valent d’être fortement contesté par les organi­sations représentatives des employeurs, au point que l’Etat s’est vu contraint de lancer dès janvier 2016 une “mission d’évaluation” qui “permettra de mettre en place un dispositif de suivi à même d’évaluer dans la durée, la per­tinence du compte pénibilité”. On ne saurait mieux annoncer l’incertaine pérennité du compte pénibilité.

Prévention de la pénibilité : une évolution dictée par la démographie

Mais le vrai sujet, ce n’est pas le compte pénibilité, c’est la prévention de la pénibilité. Et là-dessus tout le monde est d’accord. Au-delà de ce dispositif précis, qui sera tôt ou tard remplacé par un autre, puis encore un autre et ainsi de suite, le fait majeur est que la prévention de la pénibilité fait désormais partie des préoccupations incontournables des employeurs. Elle s’inscrit dans un mou­vement de fond “durable, identifiable et irréver­sible”, pour paraphraser la définition légale de la pénibilité. En Europe, l’espérance de vie a presque triplé en deux siècles. Dans son scénario dit “central” de projection démo­graphique, l’INSEE attend pour 2050 – c’est demain – une espérance de vie à la naissance en France de 91,1 ans pour les femmes et 86 ans pour les hommes. Nombre de bébés nés en 2016 finiront centenaires. Lire la suite