12 % des actifs exposés à au moins une nuisance cancérogène

 Selon un récent bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), environ 2,6 millions de travailleurs, soit 12 % des actifs, “ont été exposés à leur poste de travail à au moins une nuisance cancérogène chimique ou non”. La population masculine s’est avérée plus expo­sée aux “émissions de moteurs diesel, aux huiles minérales entières, aux poussières de bois et de silice cristalline”, notamment dans les secteurs du bâtiment, des travaux publics de la mainte­nance, du travail des métaux, des transports et de la réparation automobile. De leur côté, les femmes sont davantage concernées par l’impact du travail de nuit sur le rythme bio­logique. Elles endurent aussi l’exposition aux rayonnements ionisants, au formaldéhyde et aux médicaments cytostatiques. Tous sexes confondus, “757 000 salariés présentaient une exposition à au moins deux cancérogènes”. Au fur et à mesure que les connaissances médicales progressent, de nouveaux cancers sont rajou­tés au tableau des maladies professionnelles, Ainsi, par décret du 5 mai 2017, deux cancers résultant de l’exposition à des substances polluantes ont rejoint la liste des maladies professionnelles. Le premier est le carcinome hépatocellulaire provoqué par l’exposition au chlorure de vinyle de monomère. Un compo­sant employé dans la production de matières plastiques déjà connu pour provoquer des angiosarcomes. Le second est la leucémie myéloide chronique liée à l’exposition au 1.3 butadiène, un gaz toxique pour la santé utilisé dans la fabrication de caoutchouc, de résine ou encore de latex et de néoprène.

Nuisance cancérogène : pour aller plus loin : BEH n°13, 13/06/17 ; décret n° 2017-812 paru au JO du 5 mai 2017

Protéger sa grossesse des produits chimiques : un dépliant de l’INRS

Protéger sa grossesse des produits chimiques

A la maison comme au travail, nous sommes en contact avec de nombreuses substances chimiques, parfois sans le savoir ou sans y prêter vraiment attention, parce qu’elles sont présentes dans des produits d’usage courant : peintures, colles, graisses, désherbants, solvants et bien d’autres encore…

Produits toxiques pour la reproduction

Or, comme le précise une récente brochure de sensibilisation éditée par l’INRS, “certains de ces produits sont connus pour être toxiques pour la reproduction”. Selon les cas, ils peuvent en effet diminuer la fertilité de l’homme ou de la femme, nuire au bon déroulement de la grossesse, por­ter atteinte au développement de l’enfant, à sa santé ou même à sa fertilité future. Enfin, après l’accouchement, ils peuvent aussi contaminer le lait maternel.

Prêter attention à l’étiquetage des produits

Afin de se prémunir contre ces risques, il convient de prêter attention à l’étiquetage des produits qui, en milieu professionnel, alerte l’utilisateur sur ces dangers spécifiques. Enfin, comme le précise la brochure, il est également possible aux futurs parents de faire le point avec leur médecin du travail de façon à établir si vous utilisez des produits dangereux, à quelle dose, etc. Une démarche qu’il convient d’ac­complir le plus tôt possible car la réalisation de ce bilan peut prendre plusieurs semaines au médecin du travail.

Pour aller plus loin : Produits chimiques. Protégez votre grossesse, dépliant librement téléchargeable sur www.inrs.fr

Les fiches toxicologiques de l’INRS rassemblées dans une nouvelle base de données

Document unique - Chimique INRSJPGLa collection des fiches toxicologiques de l’INRS a été récemment rassemblée dans une nouvelle base de données, plus pratique, plus ergonomique et consultable sur tous supports : ordinateur, tablette, téléphone… Grâce à cette nouvelle présentation, “la lecture des 311 fiches toxicologiques à l’écran est facilitée, avec un sommaire dynamique qui per­met de se rendre directement au paragraphe souhaité”. Autre innovation : deux fiches par substance au format PDF sont maintenant disponibles : “une fiche complète et une fiche synthétique, regroupant les principales informa­tions utiles au poste de travail”. Lire la suite

Juin 2015 – Altersécurité n° 109 – Pénibilité : le document unique socle de la prévention.

Editorial –  Pénibilité : le document unique socle de la prévention.

Dossier du mois – Compte personnel de prévention de la pénibilité : ce que contient vraiment le rapport remis au Premier ministre.

Enquête – Sécurité incendie : un guide fait le point sur la responsabilité du chef d’établissement.

Les ressources du mois – Une brochure pour comprendre le rôle et l’utilité de l’étiquetage des produits chimiques.



Voir le document