Prévention des risques professionnels – Les petites entreprises en quête de partenaires

« Les cabinets privés externes semblent bénéficier d’une confiance croissante de la part des MPE. En 2015, 9 % des entreprises de 10 à 49 salariés y ont fait appel contre seulement 3 % cinq ans auparavant. « 

Selon un sondage réalisé en 2015 par Viavoice pour l’INRS, lorsque les en­treprises de 10 à 49 salariés cherchent un conseil en santé et sécurité au travail (SST), seules 17 % se tournent vers les orga­nismes de prévention. Et ce n’est même le cas que de 2 % des entreprises comptant de 1 à 9 salariés. Afin d’élucider ce faible recours des micro et petites entreprises (MPE) aux acteurs institutionnels de la SST, les auteurs d’une récente étude, pu­bliée dans la dernière livraison de la revue Hygiène et sécurité du travail, ont constitué des groupes de travail auxquels ont été conviées toutes les parties concernées.

Un paysage institutionnel trop complexe et mal compris Lire la suite

Risques psychosociaux : la prévention a porté ses fruits en 2016

« Loin de représenter une fatalité, les risques psychosociaux peuvent être l’objet d’une prévention efficace »

L’édition 2016 de l’enquête “Conditions de travail” conduite sous l’égide de la Dares du Ministère du Travail met en évidence une nette amélioration de celles-ci grâce notamment à une baisse de certains facteurs de risques psychosociaux résultant de l’organisation du travail et du mode de management. Ces résultats prouvent que, contrairement à une idée reçue, les risques psychosociaux (RPS), loin de représenter une fatalité, peuvent être l’objet d’une prévention efficace. Ils laissent également penser que, pour nombre d’entreprises, la prévention des risques est maintenant identifiée comme un levier de performance globale, relevant du management.

➤ Stabilisation des contraintes de rythmes de travail Lire la suite

“L’entreprise responsable, ce sont les salariés qui en parlent le mieux !”

Troisième baromètre Ekodev sur la RSE, novembre 2017, librement consultable sur http://ekodev.com/blog/

“En 2017, 15% seulement des salariés se disent réellement impliqués dans la démarche RSE de leur entreprise”, relève le dernier baromètre RSE Eko­dev. Un résultat d’autant plus surprenant qu’une immense majorité des salariés se montrent très favorables aux actions de Responsabilité sociale de l’Entreprise (RSE), 70 % affirmant même vou­loir être davantage impliqués dans celles-ci. Lire la suite

“Caristes, conduisez en sécurité” Un nouveau kit d’affiches de l’INRS

“Acteurs clés de la logistique au sein des entreprises, les caristes réalisent plu­sieurs missions couvrant l’acheminement, le stockage et le déstockage de marchandises. Au­tant d’activités susceptibles de les exposer à de nombreux risques : chutes, écrasement, troubles musculosquelettiques et stress notamment”, rappellent les experts de l’INRS en précisant que tous doivent faire l’objet d’une évaluation minutieuse dans le Document unique d’éva­luation des risques professionnels (DUER).

A chaque risque son affiche !

Toutefois, les principaux risques auxquels sont exposés ces professionnels sont bien sûr ceux liés à la conduite de leur engin. C’est pourquoi, voici quelques semaines, l’INRS a édité une nouvelle série d’affiches de prévention spécialement dédiée à cette activité. Les principales causes d’accidents y sont décrites de façon extrêmement vi­suelles et didactiques. Lire la suite

Management. Le grand retour du réel.

En 2008, tout un monde d’illusions s’est dissipé, révélant les béances d’une crise non seulement financière mais aussi économique, sociale, politique et morale. Le réel a fait son grand retour”, écrit Philippe Schleiter.

Consultant spécialisé depuis 15 ans dans la conduite du changement et les projets de trans­formation, il puise dans son expérience profes­sionnelle pour remettre en cause nombre des poncifs managériaux à la mode. Ainsi, s’agissant du « bonheur professionnel”, il mène une charge salutaire contre le “maternalisme” qui conduit nombre d’entreprises à “chouchouter” leurs employés en leur proposant salles de sport, conciergeries et autres ca­fétérias design… Des initia­tives certes sympathiques, mais qui ne sauraient se substituer aux vrais ingré­dients du bien-être pro­fessionnel que sont, par exemple, l’autonomie, les marges de manœuvres, la possibilité de prendre des initiatives et d’acquérir de nouvelles compétences.

De la sorte, il rejoint l’expérience de nombre de professionnels de la prévention des risques qui, comme lui, remarquent les ravages provo­qués par la promotion sans discernement de recettes toutes faites sans lien avec le fonction­nement subtil des communautés humaines que sont les entreprises.

Par Philippe Schleiter, VA Press novembre 2017, 200 p., 18 €.