La prévention des risques, gage d’une reprise d’activité réussie


François Sidos

François SIDOS, président de Pôle Prévention

Chers clients, partenaires et lecteurs,

Voici venu le moment tant attendu du déconfinement ! Pour les entreprises, il s’agit bien sûr d’un soulagement mais aussi d’un nouveau défi. En effet, il revient maintenant aux employeurs d’établir de nouvelles règles de fonctionnement permettant la reprise de l’activité sans exposer les salariés au risque de contamination par le Covid-19. À cette fin, le ministère du Travail a édité un Protocole national de déconfinement des entreprises établissant un certain nombre de préconisations relatives au contexte sanitaire.

Toutefois, les obligations des employeurs ne se résument nullement au respect de ces seules instructions. En effet, il leur est demandé d’adopter une approche plus globale plaçant l’évaluation et la prévention des risques au cœur du processus de reprise d’activité. Lire la suite

Une subvention pour aider TPE et PME à prévenir le Covid-19

Pour aider les entreprises de moins de 50 salariés et les travailleurs indépendants à prévenir la transmission du coronavirus au travail, l’Assurance Maladie propose une subvention “Prévention Covid” pouvant couvrir jusqu’à 50 % des montants investis depuis le 14 mars.

Pour les TPE et les PME, l’achat ou la location  de  matériel  destiné  à  prévenir  la contamination peut représenter un coût important. C’est  pourquoi  l’Assurance  Maladie leur propose une aide financière destinée à couvrir une partie des frais engagés.

Entreprises éligibles.  Cette  subvention  est destinée aux entreprises de 1 à 49 salariés et aux  travailleurs  indépendants  dépourvus  de salariés dépendant du régime général.

Montant. Elle concerne les achats ou locations réalisées du 14 mars au 31 juillet 2020 et corres- pond à un montant de 50 % de l’investissement réalisé. Son octroi est conditionné à un montant minimum d’investissement de 1000 € HT pour une entreprise avec salariés et de 500 € HT pour un travailleur indépendant. Le montant de la subvention est plafonné à 5 000 €.

Equipements financés. La subvention finance les matériels destinés à assurer la distanciation physique (guides files, barrières, pose de vitres, grilles, etc.) ainsi que ceux destinés à l’hygiène (gel hydroalcoolique, masques).

Document unique à jour. Pour être éligible à cette aide, l’entreprise doit “avoir réalisé et mis à jour son document unique d’évaluation des risques depuis moins d’un an et le tenir à disposition de la caisse si celle-ci demande à le consulter”.

Pour en savoir plus :

www.ameli.fr/entreprise/covid-19

Comment mettre – correctement – un masque chirurgical ?

La fourniture de masques aux salariés doit s’accompagner d’une formation à son utilisation optimale.

Comment se frictionner – efficacement – les mains avec un produit hydroalcoolique ?